Archives du mot-clé maïs

Brunch de Noël, ou le mini banquet

Trêves d’obligations festives. C’est l’histoire de deux acolytes qui en ont marre des emballages. Emballages de nourriture, emballages de vaisselle bien comme il faut, emballages cadeau. Ils décident de déballer le faste. Néanmoins, ils ne sont pas contre deux ou trois symboles « de Fête » comme on est tenu de le dire. Un peu de foie gras, deux trois pelures de truffe. Pas contre non plus quelques lampées de bulles, mais en toute simplicité voyez-vous ! Et si vous ne voulez pas perdre le fil des histoires, vous pouvez désormais recevoir la missive en vous inscrivant à la newsletter (c’est à droite sur la page d’accueil ou en bas selon avec qui ou quoi vous naviguez).

BRUNCH_DE_NOEL

Un brunch ça allège les esprits, ça débroussaille les carcans et surtout les assises à table. C’est très ouvert d’esprit un brunch. Vous pouvez commencer par le sucré ou boire à outrance, picorer de ci de là, peler une mandarine pendant un quart d’heure si ça vous chante ou engloutir tout ce qui vous passera entre le pousse et l’index en virevoltant autour du buffet. Un brunch ce n’est presque pas snob. Vous pouvez opter pour le brunch mini banquet à 2 ou 4 pas plus ; ou bien voir plus grand pour le traditionel Lendemain de Restes du 25 décembre. Celui-là même ou l’idée de remanger vous tord le foie et vous ravit en même temps. Oui vous connaissez ^^. Les acolytes vous propose donc un petit menu en toute simplicité : une fausse brouillade à la truffe (maïs + miso) (oui il existe aussi des Riches Allergiques aux oeufs, il faut aussi penser à eux), des muffins au foie gras « ex-ce-ptio-nnels” comme on dirait en toute simplicité, un velouté pomme, panais, carottes car il faut manger des légumes, et en guise de digestif, des fruits de la passion “à la coque” ouverts en deux en toute simplicité vous disais-je, car il faut manger des fruits. À noter le lait d’avoine en ingrédient fil rouge tout au long de cette histoire.

BRUNCH_DE_NOELFRUIT_DE_LA_PASSION_A_LA_COQUE

Continue reading

Petit pot de crème de maïs

L’entrée du placard : Petits pots de crème de maïs » en quatrième vitesse !

L‘histoire vous est peut-être familière :

Samedi, 18h58, vous attendez vos invités qui auraient dû se contenter d’un super plat et d’un très sympathique dessert. « Ce sera à la bonne franquette ! » aviez- vous juré ! Mais l’idée d’une entrée qui viendrait parfaire votre menu vous taraude, en même temps que la flemme s’installe…

Qui est « la flemme » ? Selon moi il s’agit d’une Super Héroïne qui gagne à être reconnue, car elle cache bien des pouvoirs.

Démonstration.

Certes les aspirations  de Super Flemme sont moins évidentes  que celles de ses collègues en leggings-latex : à l’annonce de son nom, il est  difficile de l’imaginer au secours de la Veuve et l’Orphelin. Et pourtant !
Elle n’est pas affublée des derniers textiles Hi-Tech au rendu super brillant et aux vertus aérodynamiques, non. Super Flemme est à peine sortie de son lit, la mine froissée et l’œil hagard, le drap tout juste enroulé en guise de cape. Elle va à l’essentiel, donc elle est efficace !

Aussi, d’un geste, l’ouverture d’un placard, je vous propose de sauver la Terre avec une boîte de maïs (ou à défaut, votre microcosme du samedi soir ainsi que votre dignité. L’option cape vous appartient, si ça peu vous aider à tenir le rôle.)

Voici donc une entrée digne de ce nom qui ne vous prendra pas plus de 7 minutes (promis ;)) :

 

Continue reading